Actualités
283 stations de baignade déclarées conformes aux normes de qualité
plage agadirQuelque 283 stations de baignade ont été déclarées conformes aux normes marocaines et internationales de qualité, soit 94,97 pc des stations de prélèvements, indique un rapport national sur la surveillance de la qualité des eaux de baignade au titre de l'année 2008-2009.

La campagne de surveillance de la qualité des eaux de baignade réalisée entre mai 2008 et février 2009 révèle que 90,14 pc des stations méditerranéennes sont conformes aux normes de la qualité microbiologique, précise le rapport présenté mardi à Rabat lors d'une conférence de presse.

S'agissant de la zone Atlantique nord, qui compte 61 plages et 180 stations de surveillance réparties entre Tanger et Essaouira, 173 stations sont conformes aux exigences fixées par la norme marocaine pour les eaux de baignade, soit 97,2 pc, ajoute le rapport réalisé par le ministère de l'Equipement et des Transports et le Secrétariat d'Etat chargé de l'Eau et de l'Environnement.

Concernant la zone Atlantique sud, qui compte 22 plages allant d'Agadir à Dakhla, 46 stations présentent des résultats conformes aux exigences fixées par la norme marocaine de baignade, soit 93,88 pc des stations de surveillance ayant fait l'objet de prélèvements.

Le rapport a recommandé notamment, la multiplication des efforts au niveau de l'infrastructure d'hygiène et l'élimination des sources de pollution le long d'Oued Martil et dans le bras mort (Diza), le pré-traitement avant rejet des eaux pluviales déversées au milieu de la plage d'El Jadida et la mise en place d'un système efficace de dépollution de la Marina et du port de plaisance d'Agadir.

Les stations de surveillance ayant fait l'objet de prélèvements ont été choisies en fonction de l'importance de leur fréquentation, de la nature des lieux et des risques particuliers de pollution.

L'évaluation de la qualité des eaux porte sur la recherche des paramètres microbiologiques conformément à la norme nationale NM 03.7.200, aux normes internationales et directives de l'Organisation mondiale de la santé et du Programme des Nations Unies pour l'environnement.

S'exprimant à cette occasion, Mme Najlaa Diouri, directrice des Ports et du domaine public maritime au ministère de l'Equipement et des Transports a affirmé que l'amélioration de la qualité des eaux de baignade est due aux efforts de plusieurs acteurs, particulièrement ceux consentis par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement.

Elle a rappelé, dans ce sens, le lancement en 1999 du programme "Plages propres" qui a permis d'élaborer le label de qualité "Pavillon bleu".

Pour sa part, M. Abdelhay Zerouali, directeur de la surveillance et de la prévention des risques au Secrétariat d'Etat chargé de l'Eau et de l'Environnement a salué les efforts visant la protection du littoral, à travers notamment l'information et la sensibilisation et le programme national d'assainissement liquide et d'épuration des eaux usées.

Source: MAP
Le: 24/06/09
 
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats....