Actualités
Incidents de Sidi Ifni: le Maroc exige des excuses d'Al Jazeera.

Naciri ministre de la communication Le Maroc exige de la chaîne "Al Jazeera" des excuses pour avoir traité de manière inappropriée et superficielle les derniers incidents de Sidi Ifni, a affirmé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Khalid Naciri, appelant la chaîne qatarie à "se conformer à sa propre charte éthique et à ramener la vérité des faits à leur véritable dimension".

"Il y a un traitement professionnel totalement inapproprié et superficiel des incidents de Sidi Ifni. Ce traitement se déploie à côté des normes professionnelles et éthique, parce que Al Jazeera était informée qu'il n' y avait pas de morts", a-t-il souligné, lundi soir, lors d'un entretien à la deuxième chaîne de télévision "2M ".

Malgré qu'elle soit informée à ce sujet, cette chaîne avait "fait de l'information qui lui avait été communiquée puisqu'elle est allée au ministère de l'Intérieur pour obtenir confirmation de morts, qui ont été communiqués par certaines personnes pour des raisons sur laquelle l'enquête déterminera et jettera la lumière nécessaire au moment venu", a-t-il poursuivi.

M. Naciri a indiqué qu'il y a un "manquement de l'éthique professionnelle" de la part de la chaîne parce que, a-t-il dit, "la vérité est qu'il y a eu échaufferie incontestablement comme il y a eu tentative de la part des autorités de faire revenir le port de Sidi Ifni à la normale, vu qu'il a été assiégé par des manifestants pendant une semaine".

Selon le ministre, durant toute une semaine les autorités ont essayé d'engager des pourparlers avec les manifestants, sans que cela débouche sur un quelconque résultat. Et de faire observer que le Maroc est " un Etat attaché fermement aux droits de l'Homme et à la démocratie, mais cela ne signifie aucunement que l'on puisse laisser l'anarchie s'installer".

"Nous avons été amenés à faire en sorte que les autorités publiques ramènent les choses à la normale. Voilà tout ce qui s'est passé et nous regrettons qu'Al jazeera se soit permis de raconter des chiffres absolument fantaisistes, ce qui nous a amené à poser des questions sur son comportement éthique à l'égard du Maroc", a-t-il dit.

Après avoir fait remarquer qu'aujourd'hui même (lundi), Al jazeera "a été obligée de ramener les choses à la norme concernant des informations relatives à l'Algérie", le ministre a indiqué que la chaîne qatarie a été "amenée à ce rétracter sur ces informations complètement fausses, et dès lors je ne vois pas pourquoi elle ne l'a pas fait à l'égard du Maroc".

Et d'ajouter que la position officielle des pouvoirs publics marocains "pour l'instant, est d'exiger de cette chaîne qu'elle se conforme à sa propre charte éthique, qu'elle ramène la vérité des faits à leur véritable dimension et qu'elle présente des excuses au Maroc pour lui avoir manqué le respect en diffusant de fausses informations".

Le ministre a, par ailleurs, écarté tout lien entre la suspension dernièrement du "journal du Maghreb " de la chaîne qatarie, par l'Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) et les évènements de Sidi Ifni. "Notre réaction aujourd'hui concerne un manquement aux normes professionnels les plus basiques en matière d'information. On ne peut pas empêcher les gens d'imaginer un lien quelconque entre ce qui s'est passé il y a un mois lorsque l'ANRT a du ramené Al Jazeera à l'ordre en constatant qu'elle était dans une sphère de non droit ", a-t-il dit.

Source: MAP
Le: 11/06/08

Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats....