Actualités
Rentrée scolaire et le mois de Ramadan: Fortes tentations de spéculation.
Ramadan Karim A l’approche du Ramadan et de la rentrée scolaire, la question du pouvoir d’achat devient plus que centrale. Pour des ménages qui viennent juste de boucler les dépenses des vacances estivales, l’affaire est particulièrement sérieuse. A en croire la dernière note de conjoncture de Bank Al-Maghrib (BAM), les vacances d’été ont coûté trop cher aux Marocains. L’indice du coût de la vie (ICV) y a enregistré un nouveau pic. A fin juillet, il a augmenté de 5,1% en glissement annuel, contre 4,7% un mois auparavant. C’est un record, comparé au comportement de l’inflation durant le reste de l’année. En effet, «c’est la deuxième fois que l’ICV dépasse le seuil de 5% en l’espace de trois mois», commente BAM. La première fois, c’était en mai dernier où la hausse était plus importante avec un taux de 5,4%.

Les chiffres officiels viennent donc conforter le sentiment général de la cherté de la vie. D’ailleurs, le FMI avait récemment attiré l’attention des autorités monétaires sur les tensions inflationnistes qui menacent la stabilité de l’économie marocaine et rongent le portefeuille des ménages. Ce n’est donc pas par hasard que la préservation du pouvoir d’achat a figuré parmi les priorités royales lors du discours du 20 août 2008.

Les raisons de la hausse, explique BAM, sont le renchérissement des produits frais, en particulier les légumes et fruits. Les prix des légumes ont crû de 9,2% en glissement annuel à fin juillet, contre seulement 3,6% un mois auparavant. Quant aux fruits, la hausse a été de 7,2% sur une année, contre 5,3 à fin juin. La Banque centrale nuance ces écarts significatifs par le fait qu’au mois de juillet 2007, les légumes et fruits avaient connu des baisses substantielles, ce qui donne, en glissement annuel, des taux de croissance aussi importants.

L’étude de l’évolution des prix de ces denrées entre juin et juillet 2008 appuie cette idée. En effet, la note de BAM affirme que, sur cette période, «les prix des légumes ont baissé de 3,1%. Même chose pour les fruits dont la baisse a été de 3,5%». Cela n’a pourtant pas empêché l’ICV de s’apprécier de 0,2% entre juin et juillet.

Ce sont les prix du transport privé qui sont, selon BAM, à l’origine de cette hausse. Leur niveau a augmenté de 5,6% sur un mois. Bien que BAM n’explique pas ce qu’elle range sous la dénomination «transport privé», l’on peut déduire qu’il s’agit du coût de transport en voiture personnelle, étant donné que les prix des transports en commun sont réglementés. La hausse des prix de ce type de transport est probablement la conséquence directe de la nouvelle tarification qui a concerné certains carburants et qui est entrée en vigueur au mois de juillet.

La hausse des produits alimentaires a marqué une pause. «Leur indice a affiché, pour la première fois depuis le début de l’année, un taux de variation mensuel négatif, soit -0,1%», affirme BAM. C’est un deuxième record. Mais, en glissement annuel, l’alimentaire enregistre une hausse bien “engraissée”: 17,1% à fin juillet 2008.

Ce taux était de 18,2% un mois auparavant. La conséquence sur l’inflation, aussi bien sous-jacente que globale, est sans appel. BAM note que «le niveau de celle-ci reste assez élevé» bien que, sur les marchés internationaux, les cours des produits alimentaires aient enregistré une accalmie. «Cette baisse ne s’est pas encore totalement reflétée au niveau des prix internes», explique la Banque centrale. L’on se demande pourquoi?

Par ailleurs, la baisse tendancielle des prix du pétrole enregistrée ces dernières semaines est une bonne nouvelle, aussi bien pour les autorités monétaires que pour le consommateur de base. Elle doit, en principe, avoir une conséquence directe, à la baisse bien sûr, sur le niveau général des prix et du coût de la vie. Mais, avec une rentrée scolaire exceptionnelle puisque coïncidant avec le mois de Ramadan, la tentation de tirer les prix à la hausse peut être très forte. Vigilance donc.

Source: L'économiste
Le: 26/08/08
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats....