Actualités
Bientôt des pilotes étrangers à la RAM !
Royal Air Maroc Ce n’est plus une chasse gardée, le métier de pilote au Maroc fait recourt à la main d’œuvre étrangère. Le Ministère du travail donne de plus en plus d’autorisations de travail pour les postulants a des postes de pilote de ligne dans les compagnies aériennes marocaines. Et pourtant la loi du travail au Maroc, à l’instar d’autres pays, développe et protège l’emploi. Pour faire en effet appel à de la main d’œuvre étrangère et de surcroît qualifiée, l’entreprise doit démontrer qu’elle n’a pu trouver des ressources marocaines pour le métier recherché ou qu’elle ne peut qualifier des ressources existantes.

Comment alors est ce que le pouvoir public autorise un groupe comme Royal Air Maroc à recruter pour ses filiales des pilotes pour occuper des postes de commandant de bord alors que ce groupe dispose en interne des ressources qualifiées pour occuper ces mêmes fonctions ? Certes il y a pénurie de pilotes, mais ceci ne peut justifier de recruter (et en devise de surcroît) par le haut de la pyramide. Il est peut être plus judicieux de privilégier la promotion interne, et recruter alors des étrangers pour les postes les moins qualifiés! N’est-ce pas les bases d’une bonne gouvernance ?

Il est en effet intéressant de voir le PDG de la RAM déclarer à la presse « nous allons privilégier la promotion des officiers pilote » alors que des dizaines de commandant de bord étrangers (notamment de l’Europe de l’est) ont été recrute depuis le lancement de Atlas bleu, au détriment de pilotes marocain surqualifiés par rapport a leurs postes actuelles.

Nous parlons maintenant de la marocanisation de Atlas bleu comme s’il s’agissait de nationaliser une entreprise étrangère ! On se croirait juste après l’indépendance ! N’est-il pas dommage à notre époque de parler du simple droit au travail des marocains face aux étrangers ?

Il est temps que les pouvoirs politiques assument leur responsabilité face au non respect des lois et des droits des marocains, face a des agissements d’un autre âge. Le développement d’un pays ne passe t-il pas avant tout par le développement de ses femmes et de ses hommes, et par le respect de leurs droits ? Alors donnons nous les moyens de construire ensemble ce pays !

Source: Association Marocaine des pilotes de ligne
Le: 16/09/08
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats....