Actualités
Le Maroc, parmi les 50 destinations les mieux placées dans le monde.

Cascades Ouzoud Le Maroc figure parmi les 50 destinations les mieux placées en termes d'entrées et de recettes touristiques dans le monde, indique le Rapport économique sur l'Afrique 2008.

Selon les statistiques fournies par ce document, élaboré par la Commission économique pour l'Afrique (CEA), au titre de cette année, le Maroc est parmi les quatre principales destinations africaines ayant enregistré un nombre élevé d'arrivées touristiques avec 5,8 millions de touristes en 2005, juste derrière l'Egypte (8,2 millions d'entrées), l'Afrique du Sud (7,5 millions), et la Tunisie (6,3 millions d'entrées).

Le Royaume est également classé parmi les pays africains qui ont obtenu les meilleures recettes touristiques en 2005 avec 4,6 milliards de dollars (1dollar US=7,36 DH), derrière l'Afrique du Sud (7,3 milliards de dollars), l'Egypte (6,8 milliards de dollars) et devant la Tunisie (2,06 milliards de dollars), souligne ce document présenté, mardi, lors de la conférence des ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement économique, qui se tient à Addis-Abeba du 31 mars au 2 avril.

Selon ce document intitulé "l'Afrique et le Consensus de Monterrey : performances et progrès du continent", un total de 802 millions de touristes ont voyagé dans le monde en 2005 générant ainsi environ 678 milliards de dollars. En termes de recettes, la part du Continent africain représentait 21,6 milliards de dollars.

Le rapport souligne qu'en dépit de l'importance croissante que revêt le tourisme en tant que source de devises pour les pays africains, ce secteur reste insuffisamment développé, principalement en raison de l'insuffisance des infrastructures touristiques, du manque d'information et de promotion concernant les sites susceptibles d'attirer des visiteurs, des formalités trop strictes en matière de visas d'entrée, des taxes d'aéroport élevées, du manque de compétence des organisateurs touristiques locaux et des risques sanitaires élevés.

De même, l'instabilité politique et sociale a également un effet dissuasif majeur sur le tourisme dans certains pays africains. De plus, l'insuffisance des lignes aériennes entre l'Afrique et le reste du monde, et entre les pays africains eux-mêmes ainsi que le manque de tarifs promotionnels de la part des compagnies aériennes, constituent un handicap sérieux pour le tourisme, fait observer le rapport.

Le rapport économique sur l'Afrique 2008 traite des principaux faits nouveaux survenus dans l'économie mondiale, la performance économique récente, les perspectives de croissance en Afrique et les principaux défis mondiaux du développement de l'Afrique.

Il examine également les progrès accomplis par l'Afrique vers la réalisation des objectifs définis dans le Consensus de Monterrey et les résultats de l'enquête de la CEA sur les vues des responsables africains concernant la mise en œuvre de ce Consensus.


Source: MAP
Le: 02/04/08

Topbladi.com®2013
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...