Actualités
Marina de Casablanca : des appartements à 27 000 DH le mètre carré
Appartements Marina CasablancaLes travaux pour la construction des deux tours de bureaux ont démarré.
En janvier prochain, plus de 300 entreprises et 4 500 ouvriers travailleront en permanence sur le site.
Sur les 26 ha, 24 seront exclusivement dédiés aux piétons. Le site sera doté d’un parking de 7 000 places.

Depuis l’été dernier une bâtisse se dresse sur le boulevard des Almohades, juste en face du restaurant la Sqala. Elle porte une inscription en gros caractères : Marina de Casablanca. Trois ans après le lancement officiel des travaux, les Casablancais peuvent voir du concret dans le complexe balnéaire qu’on leur annonce depuis 2006. L’immeuble en question sert, en fait, de quartier général pour une vingtaine de collaborateurs de la Compagnie générale immobilière (CGI) dont cinq architectes. «Cet immeuble constitue également un show room destiné à donner aux clients un aperçu sur le projet en matière de construction, d’isolation thermique et de désign», précise Jamal Mestari, directeur du projet.
Située entre le chantier naval du port de Casablanca au nord et la mosquée Hassan II au sud, la marina s’étale sur 26 hectares et comprendra 200 000 m2 de bureaux, 80 000 m2 de logements (environ 500 appartements) et 60 000 m2 seront destinés aux commerces. «Sur les 26 ha, 24 seront exclusivement destinés aux piétons. En entrant dans la marina, visiteurs et habitants trouveront plusieurs panneaux leur indiquant le parking sous-terrain de 7 000 places aménagé pour alléger la circulation à l’intérieur du complexe et offrir un cadre de vie agréable», insiste M. Mestari.
Ce méga chantier qui nécessitera une enveloppe budgétaire de 6 milliards de DH se compose de 12 sous-chantiers regroupés dans quatre grands pôles. Le tout bordé par une grande promenade piétonne de plus d’un kilomètre de long qui reliera la marina à la Mosquée Hassan II. «La CGI travaille avec une vingtaine de sociétés par îlot. Lorsque nous atteindrons notre vitesse de croisière en janvier prochain, plus de 300 prestataires et 4 500 ouvriers travailleront à plein temps et durant deux années sur le chantier», souligne le directeur du projet.
Selon lui, avant même son ouverture, la marina de Casablanca influe déjà sur son environnement proche. «On s’attend à une envolée des prix du loyer dans l’ancienne médina qui devra accueillir les ouvriers censés travailler sur nos chantiers», prédit M. Mestari. Il rappelle, à ce propos, le début du XXe siècle lorsque les travaux de la grande jetée (Moulay Youssef) dans le port de la métropole avaient attiré plusieurs milliers d’ouvriers dans la vieille médina de Casablanca qui «s’était enrichie de quelques nouvelles zones telles que le quartier Bousbir».

La marina de 130 anneaux achevée
Pour l’heure, certes, le projet ne ressemble pas encore à une fourmilière, mais les travaux vont bon train dans certains pôles. La première composante de ce méga chantier qui se trouve à l’entrée nord comprend une marina de 130 anneaux. Entouré de plusieurs commerces, d’espaces de loisirs -une école de voile et un club pour marins, entre autres-, cet espace abritera un hôtel de charme de 150 chambres ainsi que des restaurants. «Cette première partie du projet sera moins dense et moins haute que le reste puisqu’elle constitue le vis-à-vis de l’ancienne médina. A la CGI nous sommes convaincus de l’importance de l’intégration du projet dans son environnement», commente Abdellatif Karim, un des architectes responsables du projet.
Dans cette première partie, seule la marina, qui pourrait s’agrandir du côté du chantier naval si les négociations avec les autorités portuaires sont concluantes, est visible puisque les autres chantiers sont encore au stade des études et des négociations avec les futurs gestionnaires.
Selon les premières indiscrétions, ce sont des investisseurs jordaniens, probablement le groupe Mawared, qui assureront en collaboration avec le fonds d’investissement Madaef (filiale de la CDG) la maîtrise d’ouvrage de ce pôle. Celui-ci sera vraisemblablement suivi par un seul gestionnaire.
Au sud de la marina se trouve la deuxième zone réservée à un palais des congrès d’une capacité de 2 000 places, un hôtel cinq étoiles de 300 chambres, une grande place piétonne, des espaces commerciaux ainsi que des immeubles à usage de bureaux. Le maître d’ouvrages pour cette partie n’est pas encore officiellement connu, mais les négociations sont bien entamées avec Actif Invest, le fonds d’investissement d’Othman Benjelloun, qui sera vraisemblablement épaulé par la filiale de la CDG Madaef.
La troisième composante est essentiellement constituée de bureaux et de logements. «Tous les immeubles qui sont face à la mer seront consacrés aux logements. Les autres immeubles seront aménagés en plateaux de bureaux», indique-t-on auprès de la CGI. Baptisée «Portes océanes», cette troisième zone est à vocation touristique côté océan, alors que du côté de la ville elle abritera des locaux pour bureaux. La zone est d’ailleurs l’une des plus animées de la marina puisque les travaux de construction des deux tours de bureaux ont déjà démarré. Les grues sont bien visibles à partir de l’avenue des Almohades. Une centaine d’ouvriers de la société SGTM qui a remporté le marché pour cet îlot s’y activent.

80% des logements ont trois façades
Sur les 500 logements que comptera la marina de Casablanca, 300 ont été mis en vente en juillet dernier. Deux mois après, la direction du projet annonce fièrement que 80 % du lot ont déjà été commercialisés. «Nos appartements ont tous et sans exception une vue sur mer, la construction obéit aux dernières exigences en matière de sécurité, d’isolation thermique et d’orientation et de confort. Pour ne citer qu’un seul exemple, plus de 80% de nos logements ont trois façades», détaille M.Mestari. Les appartements mis en vente ont une superficie variant entre 130 et 200 m2 et la moyenne des prix au m2 n’a pas dépassé les 27 000 DH.
La marina proposera bientôt -le dossier étant actuellement à l’étude- quelques logements de luxe situés sur les terrasses des immeubles de la troisième zone. «Il s’agit de duplex de près de 300 m2 équipés notamment de piscine et de jardin», confie la direction du projet. Non encore mis en vente, ces logements ont néanmoins tous été réservés!

Source: MAP
Le: 14/10/09
 
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats....