Actualités
La croissance du secteur immobilier au Maroc.

Immobilier au Maroc Depuis un an, la croissance économique mondiale est gravement paralysée par la crise du marché immobilier. Loin de la fragilité qui pèse sur les marchés européens ou américains, le Maroc semble épargné par cette crise et part à la conquête des marchés étrangers pour doper encore plus sa croissance.

La semaine dernière, s'est tenue dans la capitale britannique la deuxième édition du salon de l'immobilier et de l'art de vivre marocain. L'occasion pour les professionnels du secteur de présenter les atouts du Maroc en matière d'investissement immobilier, de dévoiler les opportunités marocaines aux ménages européens et surtout britanniques et ce, de façon à les inciter à investir au Maroc dans des biens immobiliers. Ce salon rassemblait des exposants marocains, mais également des exposants européens (Royaume Uni, France, Espagne) et arabes.

Autant dire que ce salon aura permis à ses participants de répondre à une demande d'information exprimée par des ménages européens, de conquérir des marchés étrangers voire même de créer des partenariats nationaux et internationaux.

A en croire les principaux acteurs du marché de l'immobilier en Grande Bretagne – à l'exemple d'Amberlamb – le Maroc attire de plus en plus les britanniques, notamment en matière d'immobilier de loisir. Il semblerait qu'ils soient en effet conquis par le climat et l'art de vivre au Maroc et n'hésitent plus à sauter le pas vers l'acquisition d'une maison ou d'un appartement, d'autant plus que la distance géographique est relativement faible. 25 000 britanniques ont déjà investi dans une résidence secondaire à l'étranger.

Le Maroc voit donc en cela l'occasion rêvée d'attirer les investisseurs et donc de développer le secteur du tourisme (10 millions de touristes par an d'ici à 2010 selon les objectifs du régime en place). Cette campagne de promotion et d'information sur l'immobilier marocain était donc nécessaire selon l'ambassadeur du Maroc en Grande Bretagne, car elle aura permis de souligner les atouts du marché marocain et de rapprocher davantage les deux pays en termes de coopération économique. Les efforts politiques et économiques du Maroc portent leurs fruits : la stabilité de la devise marocaine, la conquête des marchés étrangers en termes d'immobilier par exemple, l'essor du tourisme plaident en faveur de l'amélioration de la croissance économique et de l'émergence d'une coopération économique et commerciale dont profiteront le Maroc, les pays Arabes du Golfe et la Grande Bretagne.

Les flux d'investissements étrangers dont bénéficie le Maroc le pousse encore plus dans cette démarche de conquête des marchés étrangers. L'objectif étant de retirer de ces investissements immobiliers des produits financiers offerts par les organismes bancaires de la place financière de Londres. C'est en effet la clé pour se distinguer de la concurrence internationale rude. Il semble donc que le Maroc ne soit pas encore affecté par les désagréments dont souffre la plupart des pays européens et américains sur les marchés immobiliers. Une aubaine dans ce contexte de crise généralisée.

Source: Prix immo
Par: Anne Chartier
Le: 09/04/08

Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats....