Actualités
La Foire de Paris s’exporte à Casablanca.

Foire de paris à casablanca Deux évènements peuvent laisser penser que les connexions entre la France et la Maroc sont à la hausse : la création d’une Foire de Paris à Casablanca en mars 2009 et le fait que le nouveau directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP), Pierre Trouillet, ait une « sensibilité marocaine » pour avoir été conseiller de l’actuel Premier ministre marocain, Abbas El-Fassi, lorsque celui-ci était ministre de l’Emploi de 2000 à 2002.

Pour la toute première édition de la Foire de Paris à l’étranger, Comexpo Paris, organisateur et propriétaire de la Foire, et Marie-José Post, directrice de la Foire de Paris, ont opté pour Casablanca, la capitale économique marocaine. L’évènement aura lieu du 25 au 29 mars 2009 et se tiendra à l’Ofec (Office des foires et des expositions de Casablanca), situé en centre ville.

Pour Comexpo Paris, « les atouts du Maroc, francophone et francophile, ont été déterminants : une économie en plein essor, des besoins identifiés, notamment dans l’univers de l’immobilier et de la maison, une proximité géographique et culturelle, des accords de rapprochement de gouvernement à gouvernement, sans oublier les liens qui unissent la Foire de Paris et le Maroc, exposant fidèle de la manifestation». Et ajoute Comexpo, les avantages de Casablanca sont indiscutables : « c’est la plus grande ville du pays (4 millions d’habitants), elle est un lieu de convergence des populations du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest et dispose des infrastructures nécessaires pour accueillir une manifestation d’envergure ».

Quant au nouveau directeur général de la CCIP, il connaît bien le Maroc pour avoir été de juin 2000 à juillet 2002 conseiller de deux ministres marocains successifs de l’Emploi, de la Solidarité, de la Formation professionnelle et du Développement social : Abbas El-Fassi, actuel Premier ministre, et Khalid Alioua, actuel PDG de la banque CIH (Crédit immobilier et hôtelier). Diplômé de l’Ecole navale et de l’Ecole nationale supérieure des télécommunications, Pierre Trouillet a débuté sa carrière sa carrière comme officier de marine avant de rejoindre en 1996 l’inspection des affaires sociales. Il a travaillé à partir de 2002 au sein de différents cabinets ministériels et a été entre 2005 et 2007 directeur adjoint de Jean-Louis Borloo, aux ministères de l’Emploi, puis de l’Economie.

Source: Lemoci
Le: 04/04/08

Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats....