Actualités
Le film marocain "En attendant Pasolini" en compétition au festival du cinéma méditerranéen de Bruxelles.
En Attendant Posolini film marocain Le film marocain "en attendant Pasolini" figure parmi les neuf films qui seront en compétition, du 28 novembre au 5 décembre prochain à Bruxelles, dans le cadre de la 10ème édition du festival du cinéma méditerranéen.

Initié par la Commission Communautaire française de Belgique, cette manifestation biennale, qui fêtera à cette occasion son 10ème anniversaire, accorde une large part également à d'autres projections marocaines notamment "Sellam et Démétan", court métrage primé de Mohammed Amin et "I love hip hop in Morocco". Ce dernier est un "documentaire, qui se veut le reflet d'un Maroc jeune et moderne", soulignent les organisateurs.

Un film réalisé par la radio télévision francophone belge (RTBF) sur "le cèdre de l'Atlas, dernier rempart" sera visionné également par le grand public dans une rencontre thématique du festival sur l'environnement.

Un regard de femme sur le Maroc profond avec "De Casa au paradis", réalisé par la cinéaste maroco-tunisienne Hind Meddeb, est aussi au registre de cette programmation plurielle qui accorde une attention particulière aux réalisatrices méditerranéennes.

Comprenant une soixantaine de productions réparties entre différentes sections (compétition, panorama, polars du sud, courts métrages et documentaires), le festival du film méditerranéen de Bruxelles rendra un hommage à titre posthume au grand réalisateur égyptien Yousef Chahine décédé en juillet dernier, à Mahmoud Darwich, ainsi qu'à un certain nombre d'hommes des arts et de culture des pays du bassin méditerranéen qui se sont distingués au cours de leur carrière dans le 7ème art où ils ont accompagné cette manifestation depuis sa création.

La secrétaire d'état à la Région de Bruxelles-Capitale et ministre chargée de la culture à la commission communautaire française, Françoise Dupuis, a souligné au cours d'une conférence de presse, mardi à Bruxelles, que "ce festival s'inscrit dans le cadre des initiatives durables. Il s'agit d'un évènement spécifique important sur le plan culturel ainsi qu'un lieu de rencontres et d'échanges entre des partenaires divers et de qualité à l'image même de la Méditerranée, a-t-elle ajouté.

Mettant l'accent sur le succès grandissant du festival qui milite à sa manière en faveur de la paix, de la tolérance et du dialogue interculturel, la ministre a estimé que "la Méditerranée n'est pas que géographie, histoire ou géopolitique, elle est une émotion, un lieu peuplé de marées humaines où se créent des rencontres et se construisent des échanges. Un exemple de diversité".

Source: MAP
Le: 05/11/08
 
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats....