Actualités
Le centre marocain de promotion des exportations encourage les entreprises.

Achat en ligneLes Marocains ont réalisé 110 000 opérations de paiement en ligne vers l’étranger pour 254 MDH. Au Maroc, 95% des opérations effectuées par carte sont des retraits Gab. Le coût des transactions freine le lancement de sites marchands.

Lors de toute transaction commerciale, le souci majeur des fournisseurs est de se faire payer la marchandise vendue. Mais le problème se pose avec d’autant plus d’acuité lorsqu’il s’agit d’exportations, les clients étant éloignés et le droit commercial en vigueur différent selon le pays. Et cela, même s’il existe des lettres de crédit ou autres types de virements internationaux supposés sécuriser le règlement des achats. Dans cet environnement, le paiement en ligne par carte de crédit fait figure de solution miracle dans les règlements interentreprises. Surtout si l’on sait que les entreprises locales, à la trésorerie souvent réduite à la portion congrue, n’arrêtent pas de pester contre la longueur des délais de paiement.

3 millions de cartes bancaires en circulation Le système connaît un succès indéniable à travers le monde. Déjà, en 2006, les opérations de paiement en ligne (e-paiement) représentaient un chiffre d’affaires de 12 827 milliards de dollars (102 000 milliards de DH). 70% des transactions concernaient des échanges interentreprises. De quoi faire réfléchir nombre d’entrepreneurs de la place. Pour Karim Bennani, vice-président de l’Association marocaine des exportateurs (Asmex), cela répond à un besoin des entreprises. En effet, explique-t-il, «certains clients ne comprenaient pas pourquoi il n’était pas possible d’utiliser ce mode de règlement auparabant au Maroc. D’où un avantage comparatif pour des pays voisins comme la Tunisie». C’est d’ailleurs dans ce cadre que le Centre marocain de promotion des exportations (CMPE) a organisé un séminaire de sensibilisation au paiement en ligne. Destiné aux échanges interentreprises, ce type de paiement ne serait qu’un élément supplémentaire du système de promotion des exportations, explique Ali El Alaoui, secrétaire général au CMPE.

Pour le moment, l’utilisation de la carte, qui constitue le moyen de base pour ce mode de transaction, connaît une progression assez mitigée. Selon le Centre monétique interbancaire (CMI), pas moins de 91 millions d’opérations auraient été réalisées au Maroc pour un chiffre d’affaires de 75 milliards de DH. A l’étranger, les Marocains ont réalisé 110 000 opérations représentant 254 MDH. Cependant, 95% de ces opérations portent sur des retraits au guichet. Ce qui fait dire à Azzedine Mountassir, DG de Maroc télécommerce, que le secteur du e-commerce reste pour le moins archaïque. «Si à l’étranger on utilise le e-paiement pour vendre des produits du XXIe siècle, au Maroc il se peut que ce soit pour vendre des produits plutôt basiques», présume-t-il.

Si 3 millions de cartes bancaires ont été attribuées au Maroc, les usages qu’on en fait restent donc limités, même si l’offre des banques en matière de services en ligne ne cesse de s’étoffer. Cependant, que ce soit pour les responsables de l’Asmex ou ceux des entreprises, il reste difficile d’évaluer le nombre de transactions qui utiliseront le paiement par carte de crédit. Pour Karim Berrada, la tâche sera loin d’être aisée. Les barrières psychologiques au niveau des entreprises, et le coût de la transaction sont des facteurs qui joueront pour imposer ce moyen de paiement dans le paysage marocain. «Des efforts ont déjà été faits sur les commissions», explique El Hadi Chaibainou, DG du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM), «mais il faut en faire davantage», ajoute-t-il. Toujours est-il que le paiement en ligne a un coût. Même si, selon les experts, cela contribue à sécuriser les transferts de fonds et assurer une certaine transparence dans les échanges commerciaux. Au final, ce sont les clients qui payent ! La problématique reste donc de rendre ce moyen de paiement suffisamment attractif pour concurrencer le virement bancaire.


Source: Lavieéco
Par Noredine El Abbassi
Le : 03/03/08

Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats....