Actualités
Casa Music : La ville a vibré aux rythmes de la musique au pluriel.

Casa music 2008 Pour la quatrième année consécutive, le Festival de Casablanca captive la ville blanche et ses environs, en célébrant les rythmes de ses musiques plurielles.

Jeudi 17 juillet à la nuit tombée, c’est à Ben M’sik qu’est donné le coup d’envoi de Casa Music 2008 : le ciel s’est embrasé des couleurs d’un feu d’artifice magique, tout en sons et lumières. Lancés depuis l’esplanade de la Préfecture, feux multicolores, flammes de quinze mètres de hauteur et musique spectaculaire ont ébloui une foule nombreuse venue de Ben M’sik, de Sidi Othmane et des environs. Un franc succès comme en témoignent les applaudissements nourris qui ont suivi le spectacle.

Peu après, le Festival de Casablanca 2008 débute en musique simultanément sur sept scènes à travers la ville et sa région. Pour toutes, le ton est donné : populaire et branché. Et parfois nostalgique, à l’image du concert d’ouverture à El Hank avec les légendaires Earth Wind and Fire qui ont repris l’essentiel de leurs titres mythiques. Funk, soul et dance également au programme place Rachidi où le groupe new yorkais Brooklyn Funk Essentials faisait vibrer un public enchanté. La magie continuera tard dans la nuit avec les notes pures de l’afro beat de Seun Kuti et son saxophone.

Casa Music 2008 a également démarré sous les meilleurs auspices à Bernoussi, où le public a retrouvé sa scène, fort de 75000 spectateurs qui ont vibré au son du jeune Rabeh Mariouari puis de Rachida Talal, une des divas de la chanson sahraouie. Autre temps fort, sur la scène de Ben M’sik, 100% raï : la communion entre la voix envoûtante de Chebba Maria, très attendue, et celle de ses milliers de fans qui connaissaient son répertoire par cœur… Casa Music 2008 est aussi une ouverture sur le Grand Casablanca : Mohammedia, Dar Bouazza et Tit Mellil ont pour la première fois accueilli des scènes où des artistes de talent comme Saïd Senhaji sont allés à la rencontre d’un public nombreux dans une atmosphère conviviale et détendue .

Au deuxième jour, l’événement était la prestation des rois du rap marocain H-Kayne, sur la place Rachidi devant un public nombreux. Les Meknassis Hatim, Adil, Othman et Azzedine ont présenté à un public conquis leurs derniers titres, dont «La Tayass» en invitant sur scène la chanteuse Oum, qui a enregistré ce titre avec eux.

Vendredi soir a vu toute la ville de Casablanca battre aux rythmes de la musique au pluriel. 100000 personnes ont dansé sur les tubes de Aziz El Berkani, Houari Dauphin et Saïd Mosker à Bernoussi, alors que le public de Ben M’sik plébiscitait la grande dame de la variété marocaine, Hayat El Idrissi. Mohammedia, quant à elle, tombait sous le charme de Tachinouite et de ses rythmes amazighes au moment où Dar Bouazza reprenait en chœur les refrains de Sy Mehdi et de ses succès «Sac à dos» et «Compte bancaire».

Source: Al Bayane
Le: 22/07/08

Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats....