Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
Facebook n'est pas pressé d'entrer en Bourse
FacebookLe patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a assuré qu'il n'était "pas pressé" de faire entrer son réseau social en Bourse en dépit des milliards de dollars qu'il serait à peu près assuré d'encaisser, dans une interview publiée jeudi par le Wall Street Journal.

"Nous allons finir par entrer sur le marché, parce que c'est le contrat que nous avons avec nos investisseurs et nos employés", a déclaré M. Zuckerberg, 25 ans. "Mais nous ne sommes certainement pas pressés".

Le jeune chef d'entreprise, qui avait co-fondé le site avec un camarade de Harvard en 2004, a expliqué qu'en l'absence de gros besoins d'investissement, il n'y avait pas urgence à lever des fonds sur les marchés.

"Si vous n'avez pas besoin de capital, alors la pression est différente, et les motivations pour entrer sur le marché n'existent pas de la même façon" que pour d'autres grands groupes technologiques, dit-il dans cet entretien.

M. Zuckerberg a une vision ambitieuse pour sa société, devenue de loin le premier réseau social au monde avec plus de 400 millions d'utilisateurs, se voyant à l'avant-poste d'une tendance de fond révolutionnaire.

"Cette tendance à rendre tout plus ouvert est probablement le changement social le plus profond" en cours actuellement, déclare-t-il au quotidien. "Nous pouvons être la société qui mène vraiment ce mouvement", ajoute-t-il, estimant qu'"il n'est pas sûr que qui que ce soit d'autre y arrive correctement".

Or selon lui, une entrée en Bourse, avec les pressions d'investisseurs qu'elle impliquerait, pourrait avoir des conséquences négatives détournant la société de ses buts stratégiques: les employés risquent de "se concentrer sur une annonce, comment elle sera reçue, et si elle fait monter l'action"...

Facebook, n'étant pas coté, n'a pas l'impératif de publier ses données financières.

Citant des "sources informées", le Wall Street Journal estime le chiffre d'affaires du site, qui compte désormais 1.200 employés, entre 1,2 et 2 milliards de dollars pour 2010.

Un blog spécialisé du quotidien avançait jeudi que la capitalisation boursière de Facebook pourrait atteindre de 35 à 40 milliards de dollars après une entrée en Bourse, certains estimant même que le site pourrait peser 59 milliards de dollars en 2011 et plus de 100 milliards en 2015.

A titre de comparaison, la capitalisation actuelle de Google dépasse 175 milliards de dollars. Au lendemain de son entrée en Bourse en 2004, près de six ans après sa fondation, sa capitalisation boursière était de 23 milliards de dollars.

Mais M. Zuckerberg, qui selon des employés cités par le Wall Street Journal, vante volontiers sa capacité à attendre des gratifications, garde la tête froide.

Facebook a déjà laissé passer de lucratives offres, y compris une offre de rachat à un milliard de dollars avancée par Yahoo! en 2006, et une autre de Microsoft estimée à 8 milliards de dollars ou plus, selon le quotidien.

Microsoft s'est finalement contenté d'investir 240 millions de dollars en échange de 1,6% de la société en 2007.

En novembre, Facebook avait annoncé une réorganisation de son capital afin de pérenniser le contrôle de "certains actionnaires", au premier rang desquels très certainement M. Zuckerberg, en cas d'entrée en Bourse.

Source: AFP
Le: 05/03/2010

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر