Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
Le Maroc régularise la situation des migrants
migrants au marocLe taux de régularisation a atteint 68%, le nombre total de demandeurs s’élevant à 27 643. D’autres mesures ont été prises en matière de politique migratoire, notamment dans les domaines de l’enseignement, de la santé, du logement, ainsi que de la formation et l’emploi.

«La nouvelle politique migratoire du Maroc deux ans après le lancement» était le thème du séminaire organisé, le 9 septembre à Rabat, par le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, à l’occasion du 2e anniversaire du lancement de la nouvelle Politique nationale d’immigration et d’asile. Cette rencontre a réuni des participants de divers horizons : institutions publiques, acteurs de la société civile, partenaires sociaux, secteur privé, organisations internationales, chercheurs universitaires, experts en matière d’immigration... Son objectif était de présenter le bilan d’étape de la mise en œuvre de la nouvelle politique migratoire, d’échanger les informations et les expériences entre les différents intervenants nationaux et étrangers sur la question de l’immigration et de l’asile, ainsi que de débattre des actions envisagées dans le court et moyen terme. Selon Anis Birou, ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration (photo), «notre pays a souverainement choisi d’entreprendre une nouvelle politique courageuse englobant les différentes problématiques de la migration». Et de préciser que «le Maroc perçoit l’immigration en tant qu’opportunité pour le migrant et le pays et non comme menace économique, culturelle ou sociale».

ONG et commissions provinciales associées à l’opération

Un certain nombre d’avancées ont été réalisées, au cours de ces deux dernières années, parmi lesquelles une opération exceptionnelle de régularisation de la situation administrative des étrangers en situation de séjour illégal. Cette opération a permis de régulariser la situation de 18 694 demandeurs sur 27 643, soit 68% des cas, et ce, en attendant les résultats de la Commission nationale de recours pour la régularisation des migrants. Pour Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), «une des particularités de cette opération de régularisation a été d’associer dans les 83 commissions provinciales, comme au niveau de la Commission nationale de recours, les ONG et les migrants eux-mêmes». Les autres avancées en la matière concernent la mise à niveau en cours du cadre législatif et réglementaire, ainsi que la mise en œuvre d’un plan national sécuritaire ambitieux de lutte contre les réseaux de traite des êtres humains. A cela s’ajoute une série de mesures dans les domaines de l’enseignement, de la santé, du logement, ainsi que de la formation et l’emploi. Il s’agit notamment de l’inscription des élèves migrants dans les établissements d’enseignement public et d’éducation non formelle, de l’accès des migrants et des réfugiés aux soins d’urgence et de la santé primaire, à la prévention et aux programmes spéciaux de santé, de l’accès des immigrés aux programmes de logement subventionnés par l’Etat, de l’accompagnement des immigrés en matière de recherche d’emploi par l’ANAPEC, de l’accès des immigrés aux programmes de formation dispensés par les établissements de l’OFPPT, etc.

Source: La vie éco par Hicham Benjamaa
Le: 22/09/2015

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر