Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
Le baccalauréat sous haute surveillance
bac 2014 au marocPLUS d’un demi-million de lycéens passent le baccalauréat cette année. Les examens se déroulent jusqu’au 12 juin. Il faut dire que la pression est grande chez les candidats depuis plusieurs semaines. Pour ce bac 2014, le nombre de candidats est en hausse de 4,7% par rapport à l’année dernière. Bien évidemment, l’enseignement public compte le plus grand nombre de candidats. Ils sont exactement 310.833 lycéens à passer les épreuves dans le public, soit 2,9% de plus que l’année dernière. Dans l’enseignement privé, ce sont pas moins de 25.748 candidats, soit 5% de l’ensemble de bacheliers potentiels. Cette année, le privé enregistre une augmentation de 9,2% des effectifs par rapport à 2013. Or, il y a quelques années à peine, l’enseignement privé était perçu par les parents comme une impasse prisée par les recalés ayant épuisé leur chance de repasser l’examen. Autre indicateur en nette progression, le nombre de candidats libres qui a augmenté de 7,3%. Leur effectif s’établit cette année à 165.546 personnes. Par filière, ce sont les scientifiques qui s’accaparent la part du lion avec 265.687 candidats, soit une progression de 2%. Pour leur part, les littéraires représentent 236.440 élèves. Ce qui représente une variation de près de 8% en une année.
Sur le nombre total des 502.127 candidats, la part des jeunes filles est de près de 43%. Elles sont exactement 214.439 candidates à passer les examens. Côté garçons, ils sont 287.688, soit 57% de l’ensemble des participants.
La nouveauté du baccalauréat cette année réside dans le recours aux technologies de l’information pour adapter les épreuves au niveau des enfants de MRE rentrés au pays d’origine ou ceux de l’immigration, toutes origines confondues, au Maroc. Des salles spéciales ont été conçues pour les candidats ayant des handicaps ou besoins spécifiques. L’organisation des épreuves a nécessité un colossal travail en amont. 184 personnes ayant effectué 92 journées de travail effectif au sein de 31 commissions ont été mobilisées pour l’élaboration des 165 sujets d’examen et grilles de corrections.
Par ailleurs, 50.000 superviseurs et 1.800 observateurs sont déployés et près de 24.000 salles ont été aménagées dans 1.500 centres d’examen à l’échelle régionale. Une fois les examens passés, pas mois de 40.000 correcteurs auront la lourde tâche d’évaluer plus de 6,3 millions de copies.
Autre nouveauté du baccalauréat 2014, des mesures anti-triche assez astucieuses suite à la polémique suscitée par l’emploi massif de smartphones par certains candidats les années précédentes pour contourner la surveillance. Le ministre de tutelle Rachid Belmokhtar aurait demandé aux opérateurs télécoms de brouiller les ondes électromagnétiques des téléphones mobiles pendant les examens. Une mesure qui a été confirmée par Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement. D’un autre côté, la DGSN y va aussi de son dispositif spécial baccalauréat. En plus d’être habituellement présents dans les lycées pour éviter toute perturbation de l’examen, des agents de police veilleront au contrôle de la distribution des épreuves des différentes délégations régionales aux centres d’examen. Plus encore, les convois transportant les épreuves seront escortés et sécurisés par des agents de police. - See more at: http://www.leconomiste.com/article/954925-bac-des-examens-sous-haute-surveillance#sthash.IFLh7g47.dpuf

Source: L'economiste
Le: 11/06/2014

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر