Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
Le Maroc est la première destination des Français
français au marocDurant l’hiver 2012-2013, 144 500 Français ont cédé à l’appel des sirènes du Maroc, faisant de lui leur destination préférée de cette saison.
En été, le Maroc persiste et signe en totalisant 10% des réservations des touristes français et en se classant quatrième derrière l’Espagne, qui a raflé 15% des réservations effectuées, suivie par l’Italie (13%) et le Portugal (12%). La crise a beau avoir eu raison des plans de voyage de 52% des Français, les 48% restants ont quand même puisé dans leurs réserves pour s’accorder un congé d’été. Bon nombre d’entre eux ont dû faire l’impasse sur l’hébergement haut standing, les formules all inclusive ou encore sur les formules de circuit, pour leur préférer les deals, le camping ou la location entre particuliers.

Les chiffres s’en sont ressentis, la saison d'hiver ayant été globalement calamiteuse pour les TO français, avec un trafic en repli de 11,9% par rapport à la même période de l'année précédente. Cela n’a toutefois pas empêché le Maroc de continuer à drainer les touristes de l’Hexagone, allant même jusqu’à gagner 7% supplémentaire de fréquentation, alors que la tendance générale est plutôt à la baisse.
On aurait pu s’attendre à une baisse de régime, due à une saison plombée par le mois sacré du Ramadan. Une étude réalisée par le Haut-Commissariat au plan (HCP) atteste le contraire. Selon cette étude, «les sept (ou huit) jours de jeûne que l'on observerait durant août ne devaient occasionner qu'une baisse de 6,5% des nuitées (-16% pour celles des nationaux)».

À Saïdia par exemple, tous les hôtels classés de la station balnéaire, soit 3 500 lits, sont complets du 12 août au 8 septembre. Le constat est le même à Mdiq, Martil, Al Hoceïma, Nador, El Jadida et Agadir.
Même son de cloche outre-Atlantique. Au moment où l'instabilité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord a éloigné les touristes de la région, le Maroc reste une destination touristique attractive pour de nombreux visiteurs et garde la confiance des organisateurs de voyages. Les tour-opérateurs français ont réitéré leur confiance dans la destination Maroc, «valeur sûre» dans une conjoncture difficile, a assuré le président de l'Association des tour-opérateurs français (CETO), René-Marc Chikli, qui table sur un avenir encore plus prometteur pour la destination «la plus préférée» des Français (lire notre édition du 11-07-2013). Pour le CETO, le Maroc est le seul pays qui a su résister à la crise et se montrer rassurant à un moment où les consignes de sécurité du Quai d’Orsay tendent à décourager l’estivant d’opter pour certaines distinations de la région.

La crise politique qui sévit au pays du Nil s’est accrue depuis la destitution du Président Mohamed Morsi, le 3 juillet dernier, poussant la France à passer de la cinquième à la onzième place des pays émetteurs de touristes vers le pays, entrainant une baisse d’affluence de l’ordre de 30%. La Tunisie continue également à faire les frais de son Printemps arabe, concédant 33% de ses touristes français durant l’hiver 2012-2013 et 40% en une année. Le Maroc de son côté a su rapidement s’affranchir des séquelles d’Argana et a rapidement fait montre d’un visage rassurant envers les touristes étrangers.
Le Maroc reste la première destination favorite dans l'Hexagone. En 2012, 11% de Français avaient émis le souhait de passer des vacances ou de longs week-ends au Royaume. Ils se font également plus jeunes, avec une majorité d’estivants âgés de moins de 30 ans.

Les séniors sont aussi friands de la destination Maroc. Climat agréable, infrastructure développée et coût de la vie raisonnable (environ 30% moins cher qu'en France) ont su convaincre entre 20 000 et 25 000 retraités français de couler des jours heureux au Royaume. Marrakech reste la ville qui a le plus d’attrait pour eux, suivie d’Agadir, d’Essaouira et d’El-Jadida. Les mieux lotis n’hésitent pas à opter pour un hébergement en hôtel 5 étoiles ou en riad, par contre, crise oblige, les séjours se font plus courts et les formules de circuits trouvent de moins en moins de preneurs.

Source: La matin par Yassine Ahrar,
Le: 29/08/2013

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر