Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
Washington fait marche arrière après la grande mobilisation du Maroc
Minurso au marocL’initiative américaine d’élargir les attributions de la Minurso aux droits de l’homme semble n’être qu’un coup d’épée dans l’eau. En effet, Washington a fait marche arrière après la grande mobilisation du Maroc, qui a rejeté catégoriquement cette proposition. Finalement, un compromis a été trouvé entre les deux pays. Les Etats-Unis ayant abandonné l’idée d’inclure formellement la question des droits de l’homme dans le mandat de la Minurso. «La résolution préparée ne mentionne que la nécessité d’encourager le respect des droits de l’homme, sans l’introduire dans les missions de la Minurso», a indiqué un diplomate cité par l’AFP. Ainsi, la pression faite par le Maroc commence à donner ses fruits. Lorsqu’il intervenait devant la Chambre des représentants, lundi dernier, au même moment où le Conseil de sécurité discutait le rapport du secrétaire général de l’ONU, Saad Dine El Otmani s’est montré confiant quant à la solidité de la position du Maroc. Celle-ci se base sur la force des arguments juridiques avancés par le Maroc, mais également sur la dynamique de sa diplomatie, qui a réussi à convaincre plusieurs membres du Conseil de sécurité. D’ailleurs, les Etats-Unis n’ont pas réussi à aboutir à un consensus autour de leur proposition au sein du groupe des Amis du Sahara. Deux de ses principaux membres, la France et l’Espagne, avaient manifesté leur désaccord avec cette orientation. José Manuel Garcia Margallo, ministre des Affaires étrangères espagnol, avait clairement fait savoir que son pays «s’attendait à une nouvelle proposition américaine». La dynamique dont a fait preuve la diplomatie marocaine s’est avérée payante. Et les signes du changement de la position américaine ont commencé à filtrer dès dimanche. Samuel Kaplan, ambassadeur US à Rabat, avait laissé entendre «qu’en dépit de la proposition faite par Washington en vue d’élargir les prérogatives de la Minurso, la position des Etats-Unis concernant la question du Sahara est restée inchangée». Kaplan avait reconnu que cette proposition «a provoqué la consternation et la colère au Maroc et a généré une tension entre les deux pays». D’ailleurs, plusieurs observateurs s’étaient étonnés du revirement de la position américaine vis-à-vis de l’un de ses meilleurs alliés. Mais pour Kaplan, «la nature des relations entre les deux pays fait qu’elles peuvent connaître des désaccords, mais sans remettre en question leur solidité». Ainsi, le retour à la raison des Etats-Unis permettra d’apaiser la tension, non seulement avec le Maroc, mais également avec d’autres alliés comme la France et l’Espagne qui avaient estimé que la proposition américaine «n’est pas viable».

Source: M. A. M
Le: 25/04/2013

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر