Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
63 milliards de DH d'investissements dans la région d'Agadir
la région d'AgadirDécidément, la dynamique d’investissement que connaît la région d’Agadir ne faiblit pas, même par ces temps d’attentisme et de manque de visibilité que traversent plusieurs pans de l’économie. C’est du moins ce qui ressort des derniers chiffres du Centre régional d’investissement de Sous-Massa-Draa (CRI SMD), communiqués en exclusivité à La Vie éco, et se rapportant à l’exercice 2012. Le montant global des investissements validés a atteint 25,5 milliards de DH, en nette progression par rapport à 2011, année pendant laquelle il a atteint 10,7 milliards. Les projets en question sont censés créer 45 852 emplois contre seulement 10 153 en 2011.

D’après les mêmes statistiques, 1 300 entreprises ont été créées en 2012 et 636 autorisations minières délivrées, essentiellement à Ouarzazate et Zagora.

L’année a été principalement marquée par les programmes s’inscrivant dans le Plan national de relance du logement social, qui totalisent un investissement global de 12,5 milliards de DH. En deuxième position vient le projet de la société Acwa Power Ouarzazate (APO SA), portant sur la réalisation d’une centrale électrique thermo-solaire avec une puissance installée de 160 MW et 3 heures de stockage thermique qui drainera un investissement de près de 6,9 milliards de DH. Le secteur industriel, quant à lui, a connu la validation d’un projet structurant au niveau de la zone dédiée aux activités industrielles au nouveau pôle urbain de «Lastah Lamdina» à la Commune urbaine de Taroudant. Initié par la société Earthstone métal and mining, il consiste en la réalisation d’une aciérie, comportant une usine de production de plusieurs produits en acier, avec une capacité annuelle de 150 000 tonnes.

Centrale solaire de Ouarzazate : 20 milliards de DH d’investissement

Pour ce qui est du tourisme, deux projets d’envergure ont été validés au cours de 2012. Il s’agit de la construction d’un complexe hôtelier initié par des bailleurs de fonds saoudiens au niveau de la Commune urbaine d’Agadir, pour un montant de près de 540 MDH. L’autre projet consiste en la construction d’un complexe résidentiel et touristique présenté par la société Vocation Loisirs SA pour une enveloppe de 365 millions de DH.

Toutefois, bien que renseignant sur la tendance ascendante que connaît l’investissement dans la région d’Agadir, les chiffres d’une seule année ne peuvent traduire l’effort d’investissement effectif. L’on parle généralement d’une durée moyenne de 2 ans entre la validation et le démarrage effectif de l’activité, selon des sources au Comité national des investissements (CNI), bien que cela ne constitue aucunement une norme. Il faut donc remonter un peu plus loin, par exemple à 2010, pour apprécier la dynamique d’investissement que connaît la région.

Le cumul des projets d’investissements entre 2010 et 2012 a atteint 692 projets pour un montant global d’environ 63 milliards de DH, tandis que les créations d’entreprises ont dépassé 4 350 sur les trois années. Sur la même période, le CRI a également délivré plus de 1 500 autorisations minières, ce qui confirme que cette activité reste l’un des piliers de croissance de la région de Souss-Massa-Drâa.

En effet, la ventilation sectorielle fait apparaître la suprématie du secteur des énergies et mines, qui accapare 44% du montant global des investissements, notamment avec le projet de la centrale de Ouarzazate d’un investissement de près de 20 milliards de DH.

Au deuxième rang figure naturellement le tourisme qui représente 24% du volume des investissements opérés dans la région, ce qui consacre son positionnement en tant que destination balnéaire par excellence. Le BTP concentre 11 milliards de DH d’investissements sur les trois dernières années, soit 17% du total. Il s’agit des programmes de logements sociaux (3,6 milliards de DH en 2010 et 5,4 milliards en 2011) ainsi que d’autres projets à l’instar de la réalisation d’une cimenterie à Tidssi N’Issandalne (province de Taroudant) qui a requis un investissement de 558 MDH en 2010, et la nouvelle cimenterie du Souss d’un coût de 2,8 milliards initiée par la société «Lafarge Ciments» SA au niveau des communes rurales de Tidssi N’Issandalne et Tasgdelt.

Par ailleurs, le secteur de l’industrie suit la même tendance qu’au niveau national. Depuis 2010, il hérite à peine de 9% du montant des investissements, représenté entre autres par les projets entrant dans le cadre d’Haliopolis (transformation des produits de la mer), la minoterie Fandy Souss, filiale de Fandy Holding et l’aciérie de la société Earthstone metal and mining.

Les services représentent quant à eux 4% des investissements sur les trois dernières années tandis que le commerce est sous représenté avec des investissements de 68 millions de DH seulement.

Source: La Vie éco par Naoufel Darif
Le: 18/03/2013

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر