Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
Investissement de 500 millions de DH pour le plan national des urgences
Hélicoptère-ambulanceHélicoptère-ambulance, véhicules d’intervention, Samu-obstétricaux, numéro vert. pour permettre aux urgences des hôpitaux du pays de fonctionner efficacement. Il s’agit du nouveau plan national de prise en charge des urgences médicales lancé par le Souverain à Fès.

D’un investissement de l’ordre de 500 millions de DH, ce plan s’appuie sur le renforcement du partenariat public/public (protection civile, Gendarmerie royale, Forces Armées Royales, ministère de l’Intérieur, ministère de la Santé, ministère de l’Equipement et du Transport) et public/privé, ainsi que la promotion du cadre réglementaire à travers notamment la réglementation des actes de médecine d’urgence pré-hospitalière, le développement d’un plan de carrière des métiers de l’urgence et la création d’une filière de Permanencier Aide à la Régulation Médicale.
Pour El Haussaine Louardi, ministre de la Santé, «le programme gouvernemental pour l’amélioration de l’offre sanitaire au niveau des services d’urgences s’articule aussi sur le renforcement de la formation et de l’encadrement du personnel médical et paramédical. Figure aussi en priorité, la mise à niveau des urgences. A ce titre, son département s’est mobilisé pour l’instauration de 80 unités de médecine d’urgence de proximité, dont 30 en 2013, qui devront bénéficier en particulier aux populations rurales, et le développement des pôles d’urgence spécialisés, destinés à accueillir près de 6 millions de Marocains, contre 4 millions actuellement. Sur ce registre, le ministère a lancé 20 unités de SAMU obstétricaux ruraux et 11 centres de régulation médicale, et 15 services mobiles d’urgence et de réanimation (SMUR). Il a également acheté 55 ambulances et 6 de type A. Hier, SM le Roi s’est enquis aussi de l’hélicoptère-ambulance, un des 4 héli-SMUR, qui est actuellement en test à Marrakech. Il opérera dans un rayon de 300 kilomètres.
Par ailleurs, le ministère de la Santé mettra progressivement en service le numéro vert 141 pour les appels médicaux d’urgence. National unique et gratuit, ce numéro est accessible de jour comme de nuit. Hier, L’Economiste l’a testé pour ses lecteurs. Une télé-conseillère prend les renseignements des appelants pour les orienter vers l’hôpital le plus proche. Pour les cas les plus graves (accidents mortels, blessés), les services de secours «sont envoyés d’urgence».
Par ailleurs, Louardi s’active aussi pour la mise à niveau et le renforcement des Services de réanimation au niveau régional et universitaire et le développement des urgences médicales spécialisées. S’agissant du renforcement de la formation et de l’encadrement du personnel médical et paramédical, les Centres d’enseignement des soins d’urgences seront d’un grand apport. Selon le ministre, une filière de techniciens ambulanciers vient d’être créée à Casablanca. Une filière paramédicale en soins d’urgence pour Rabat et un Centre d’expertise en évaluation des urgences à Fès sont également en marche. L’objectif pour le ministre est de garantir l’accès de tous les citoyens à des soins de santé. Sur ce chapitre, le ministère vise un taux d’hospitalisation de 6%, contre 4,7% actuellement et un taux de consultations médicales avoisinant 10%. Enfin, l’extension du réseau hospitalier est un chantier prioritaire pour Louardi qui veut aussi élargir les CHU et qualifier les hôpitaux locaux. Mieux encore, le ministre de la Santé fait écho aussi de l’acquisition d’hôpitaux mobiles pour dispenser les soins nécessaires aux populations des zones enclavées. Encore faudrait-il disposer des RH dans les plus brefs délais?

Source: L'économiste par Youness SAAD ALAMI
Le: 07/03/2013

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر