Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
51% des porteurs du Sida au Maroc ont entre 15 et 34 ans
sidaction marocUn constat préoccupant. Au Maroc, 51% des porteurs du VIH ont entre 15 et 34 ans. C’est ce qui ressort des données épidémiologiques les plus récentes (juin 2012). Des chiffres qui donnent froid dans le dos quand on sait que 30% de la population marocaine est jeune. Certes le dépistage est l’arme la plus adéquate, mais tous les efforts déployés dans ce sens demeurent insuffisants. La lutte contre ce fléau exige de briser les tabous et de mener des campagnes de sensibilisation percutantes à travers les différents canaux disponibles.

Ce 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida, est l’occasion de tirer la sonnette d’alarme afin de sensibiliser l’opinion publique sur le danger que revêt une telle pandémie.
Un coup d’œil sur la situation épidémiologique au Maroc nous apprend que 6826 personnes vivent avec le VIH-SIDA, déclarées depuis 1986. Quant aux séropositifs, ils sont estimés à 29.000 personnes. 0,1% de la population est atteint. Mais il y a des régions à risques à travers le Maroc. Ainsi, si la prévalence du VIH parmi les professionnelles du sexe est de 5% dans la région Souss-Massa-Drâa, elle est de 22,5% parmi les usagers de la drogue dans la région de Nador. Bien évidemment, 67% des nouvelles infections sont enregistrées au sein des populations les plus exposées et leurs partenaires. Le maître mot demeure sans conteste la sensibilisation. C’est dans ce cadre que l’Association de lutte contre le sida (ALC) lance Sidaction 2012. Une campagne de sensibilisation et de collecte qui durera du 6 au 31 décembre et dont le thème est «Les jeunes sont les plus touchés par le sida, protégez-les en donnant à Sidaction Maroc». Sensibiliser le public en général et les jeunes en particulier, inciter au test du dépistage et lutter contre la stigmatisation des personnes vivant avec le sida, tels sont les objectifs qu’elle s’est assignés. L’événement phare de cette campagne est sans conteste la soirée artistique organisée le 14 décembre pour la collecte des fonds. Appel donc à toutes les âmes charitables.

Par ailleurs, le plan stratégique national de lutte contre le sida 2012-2016 adopté par le Maroc, se veut une réponse nationale efficace à la lutte contre cette épidémie. Il vise la réduction de 50% d'ici 2016 des nouvelles infections par le VIH, la réduction de 60% de la mortalité des personnes vivant avec le VIH et l'optimisation de la gouvernance et la gestion de la riposte nationale au niveau central et décentralisé.
Quid de l’Onusida? L’organisation a placé cette journée du 1er décembre 2012 sous un thème ambitieux : « Objectif zéro : zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès dû au sida» d’ici 2015. Malheureusement, au Maroc, nous sommes loin de cet objectif. Alors que l’Onusida annonce dans un rapport une chute de plus de 50% des nouvelles infections par le VIH dans 25 pays, la région du Maghreb a connu une augmentation de 37% des nouvelles infections en 2011 par rapport à 2001. Le domaine dans lequel on constate peut-être le plus de progrès concerne la réduction des nouvelles infections au VIH chez les enfants. Sur les deux dernières années, la moitié de la diminution mondiale des nouvelles infections a été enregistrée chez les nouveau-nés.

Le rapport montre que le traitement antirétroviral s’est imposé comme un outil efficace pour sauver des vies. Sur les 24 derniers mois, le nombre de personnes ayant accès à un traitement antirétroviral a augmenté de 63 % au niveau mondial. Toutes ces avancées ne devraient pas nous faire oublier que le Sida continue à tuer et que 34 millions de personnes vivent avec cette maladie à travers le monde.

Source: Libération
Le: 01/12/2012

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر