Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
Le placement de votre argent entre l'immobilier, la bourse et l'Or
placement d'argentL’immobilier permet de dégager les plus grosses plus-values, mais pas dans toutes les villes. La Bourse peut rapporter gros même en temps de crise : 40% de gains pour les six plus grosses valeurs. L’or acheté à 250 DH le gramme en 2007 peut se vendre actuellement à 340 DH.

Entre la Bourse, l’immobilier, l’or et la banque, quel placement a été le plus juteux durant ces cinq dernières années ? Si l’on suppose un investissement de 1 MDH effectué en 2007 dans chacun de ces marchés, on peut facilement déduire que l’immobilier au même titre que la Bourse demeurent les placements les plus rentables, et ce, en dépit de la crise. En effet, pendant une période de cinq ans, soit depuis 2007, un investissement dans l’immobilier peut rapporter une plus-value allant jusqu’à 80%, voire plus, par exemple dans une ville comme Casablanca, au moment où la Bourse a offert un rendement de 40% si l’on a investi dans les six plus grosses valeurs de la cote. L’or, quant à lui, a généré un gain de 36% sur la même période quand les DAT n’ont rapporté que 12% seulement.

Tout d’abord, malgré la crise qui a frappé le secteur immobilier depuis 2008, les prix dans certaines villes comme Casablanca et Rabat ont continué d’augmenter en raison d’une forte demande, d’un déficit en logements historiquement élevé et de la rareté du foncier. En fait, la crise n’a affecté que des villes comme Tanger où les prix ont stagné et Marrakech où des baisses ont été consenties.

A la Bourse de Casablanca, un gain de 40% pouvait être réalisé sur la période en tenant compte d’un portefeuille composé des principales valeurs du Masi, à savoir IAM, Attijariwafa bank, Addoha, BCP, BMCE Bank et Lafarge. La plus-value réalisée à la revente augmentée des dividendes distribués confirme la règle selon laquelle la Bourse peut rapporter gros à moyen et long terme, même en période de crise.

Le rendement de l’or sur la même période ne s’éloigne pas de celui de la Bourse puisqu’il atteint les 36%. Propulsés par la hausse des cours mondiaux en raison de la crise économique, les prix des bijoux en or au Maroc ont suivi la même tendance, vu qu’en 2007 on pouvait acheter le gramme à 250 DH et qu’actuellement on peut le revendre à 340 DH, sachant que le prix des bijoux neufs atteint même 550 DH le gramme.

Le placement en dépôt à terme est, enfin, beaucoup moins juteux car il ne fait courir aucun risque à l’investisseur. Avec des taux de rémunération quasi stables au fil des années, le gain net dégagé en cinq ans est de 12%. Malgré le déficit de liquidité des banques de la place, ces dernières maintiennent leur taux au même niveau qu’il y a cinq ans pour les petits dépôts (de 3% à 3,5%), avec toutefois des augmentations importantes pour les clients fortunés.

Source: La vie économique par Ibtissam Benchanna
Le: 29/11/2012

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر