Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
Le microcrédit se dote d’une stratégie pour les 10 prochaines années
microcrédit au marocDÉCENNIE globalement positive pour le microcrédit. En dépit des quelques turbulences (montées des impayés, mauvaise gestion…), le secteur semble avoir atteint certains de ses objectifs: la lutte contre la pauvreté et l’inclusion financière. Selon une enquête sur les besoins financiers et non financiers des clients des Associations de Microcrédit (AMC), du Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire (CMS), 93% des interrogés confirment l’existence de changements positifs dans leur mode de vie après avoir bénéficié du microcrédit. 79% d’entre eux jugent qu’ils ont connu une augmentation des revenus. 62% ont développé leur activité, 58% ont amélioré leur niveau de vie… C’est d’ailleurs pour dresser les réalisations et faire part des perspectives du microcrédit au Maroc que la Fédération nationale des associations de microcrédits (FNAM) et le CMS tiennent, sur deux jours (aujourd’hui et demain), un symposium international sur le secteur à Sekhirate.

Depuis le démarrage des premières opérations de prêts, les Associations de microcrédit ont servi plus de 4,5 millions de bénéficiaires pour un montant total de 39 milliards de DH. «Le secteur a permis d’augmenter les revenus d’une multitude de microentrepreneurs et améliorer leurs situations économiques et sociales», souligne un acteur du marché. Pour la seule année de 2011, le secteur a desservi 800.000 clients pour un encours sous gestion de 5 milliards de DH. Selon une étude du CMS, les prêts distribués, depuis le démarrage de l’activité, ont profité à 55,3% aux femmes et à 46,9% pour les tranches d’âge situées entre 30 et 49 ans. Par secteur d’activité, le commerce, les services et les métiers manuels ont accaparé ensemble une part de 73% des financements par le secteur. Financements qui sont majoritairement concentrés (63,6%) dans le milieu urbain.

Et pourtant, les AMC ont déployé plus de 1.260 agences dont plus de la moitié sont localisées en milieu rural et 30% en milieu rural enclavé. Pour l’avenir, les AMC ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. L’ambition pour le secteur est de servir, à l’horizon 2020, 3,2 millions de bénéficiaires actifs. Pour ce faire, il faudra atteindre 2 millions d’emploi à temps plein additionnels. A ce titre, le secteur emploie environ 6.000 emplois directs mais génère près d’un million d’emplois indirects. «Ceci signifie que l’encours passera de 5 milliards de DH actuellement à 25 milliards de DH en 2020, soit 1,8% du PIB», soutient l’enquête.

Côté prudentiel, l’ambition pour les associations du secteur est de maintenir le coefficient d’exploitation à 65% au niveau des Best Practices puis de ramener le portefeuille à risque à moins 30 jours soit en dessous de la moyenne mondiale de 3,1%. Tout cela en continuant à assurer un niveau de rentabilité pour AMC de 17%.

Source: M.A.B
Le: 12/10/2012

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر