Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
La Fonction publique de plus en plus féminine
femmes marocaineLa conciliation entre vie professionnelle et vie privée est un thème qui revêt un grand intérêt. Surtout avec l’arrivée massive de la gent féminine sur le marché du travail. La conciliation de ces deux concepts équivaut pour les deux partenaires à assumer entièrement les responsabilités sur les deux fronts, à savoir lieu du travail et foyer. Pourtant dans la pratique quotidienne, des obstacles majeurs subsistent. Partout dans le monde, cette question attise les spécialistes qui cherchent des formules permettant d’assurer un équilibre entre les deux sphères professionnelle et familiale. C’est le cas aussi pour le Maroc. Concilier entre travail et famille est désormais parmi les préoccupations du gouvernement.

Ce dernier à travers le ministère de la Modernisation de la fonction publique s’est penché en partenariat avec ONU-Femmes et la Coopération allemande sur l’élaboration d’une étude liée à la conciliation entre la vie professionnelle et privée. Une étude qui s’inscrit dans le cadre du programme à moyen terme du département d’Abdeladim El Guerrouj, relatif à l’institutionnalisation de l’égalité entre les deux sexes. Cette étude se veut une plateforme et un point de départ pour décliner un plan de travail qui sera généralisé à tous les secteurs publics. Ainsi, les objectifs ont été bien tracés. Il s’agit essentiellement de mettre en place des mesures concrètes et de trouver des solutions institutionnelles permettant d’atteindre ce but. Quant aux résultats, ils ont confirmé l’existence d’une réelle discrimination entre les hommes et les femmes en tout ce qui concerne la répartition des tâches et des responsabilités professionnelles et privées. Côté hommes, les engagements professionnels se répercutent négativement sur leur vie privée.

Alors que pour les femmes, les responsabilités familiales font obstacle à leur épanouissement professionnel. Autrement dit, la responsabilité familiale constitue pour l’homme un catalyseur pour multiplier ses efforts professionnels afin d’améliorer son revenu. D’après les femmes fonctionnaires sondées, « les réglementations régissant la relation du travail, la gestion des ressources humaines et les conditions de la promotion interne basées essentiellement sur le rendement et le mérite sont autant de facteurs injustes à leur égard. Pour cause, ces éléments ne prennent pas en compte les obligations de ces femmes vis-à-vis de leur foyer et les membres de la famille. Toujours selon les résultats de l’étude, l’ensemble des sondés, y compris les hommes, considèrent que la conciliation entre la vie professionnelle et la vie privée est une condition sine qua non pour la modernisation de la fonction publique.En somme, la conciliation entre les deux sphères privée et professionnelle reste une affaire de longue haleine aussi bien pour les politiques publiques que pour le couple. Car cela suppose des changements structurels et comportementaux. Pour atteindre cet objectif, une réorganisation moderne du travail, une disponibilité des services de prise en charge des enfants (crèches, écoles) et une sensibilisation à l’importance des défis des affaires publiques et privées s’avèrent nécessaires.

Sur ce registre, l’étude a fait ressortir une batterie de mesures permettant d’instaurer une stratégie nationale de conciliation entre la vie privée et professionnelle dans la fonction publique. Celle-ci préconise le renforcement des efforts de l’ensemble des acteurs gouvernementaux et privés pour adopter des politiques publiques qui seraient en parfaite adéquation avec la promotion de la famille et la répartition équitable des responsabilités entre les parents à revenu mixte. Ainsi, il est indispensable d’avoir un consensus de la société autour du rôle de l’Etat qui vise en premier lieu le respect de l’égalité des deux sexes, particulièrement en ce qui concerne l’accès aux fonctions publiques et aux postes de responsabilité. Pour ce faire, des mesures ont été prévues. Elles concernent la mise en place d’un cadre juridique adapté à la situation des fonctionnaires. Car aujourd’hui, les textes juridiques et réglementaires ne prêtent pas attention aux défis de cette conciliation travail/famille. À cela s’ajoute l’absence de tout dialogue social autour de l’actualisation du statut de la fonction publique.

Source: Le Matin
Le: 16/03/2012

Articles récents
Topbladi.com®2017
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Vidéo humour | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر