Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
Marrakech inaugure la nouvelle génération des stades très «in»
stade de marrakechLES amateurs de football en ont longtemps rêvé, c’est maintenant chose faite: le Maroc se dote d’un stade conforme aux dernières normes de la Fifa pour la coupe du monde. D’une capacité de 45 000 places assises dont 36 000 couvertes, le stade de Marrakech sera officiellement inauguré la semaine prochaine. Le complexe était initialement prévu dans le cadre de la candidature du Maroc pour la World Cup 2010. La société nationale de réalisation et de gestion des stades (Sonarges) affirme haut et fort que son stade respecte les recommandations techniques, tant au niveau des mesures de sécurité qu’au niveau des nouvelles technologies et des moyens de communication.

Le nouveau stade est équipé en 80 cameras couleurs de vidéo surveillance installées en position fixe à l’intérieur et à l’extérieur du stade. Elles permettent des prises de vues panoramiques et plongeantes et sont relayées à un poste de commandement qui centralise toutes les informations reçues. Cette salle de contrôle communique, en cas de problème avec les spectateurs, grâce à des haut-parleurs et permet aux agents de sécurité d’intervenir rapidement pour maîtriser les situations de crise. Le stade est également équipé en détecteurs d’incendie, installés sur tous les bâtiments, et d’infrastructures permettant l’intervention rapide des secours (monte-charges, couloirs spéciaux…).

L’infrastructure est conçue de manière à permettre l’arrivée, la circulation et le départ de milliers de personnes sans encombrements. Une panoplie de panneaux signalétiques est placée à l’intérieur et à l’extérieur du stade pour guider les visiteurs. Les quatre entrées du stade (Atlas, Menara, Koutoubia, Palmeraie) et ses 16 portes, permettent un accès fluide et sécurisé aux différentes tribunes. Pas moins de 50 tourniquets sont placés sur les différents angles du terrain.

Le système de billetterie fonctionne grâce à un code barre qui autorise les spectateurs à accéder au secteur où se trouvent leurs sièges. Dans un souci d’orientation, les tickets contiendront les informations concernant l’entrée, le secteur, et le numéro du siège. Les stadiers (agents de sécurité chargés d’accueillir, de contrôler et d’assurer la sécurité des spectateurs dans le stade) seront munis de scanners mobiles pour vérifier l’authenticité des billets et orienter les spectateurs vers leurs places numérotées. Le stade met aussi à la disposition du public huit ascenseurs permettant une circulation rapide entre les cinq étages de l’établissement (dont deux en sous-sol).

En outre, le complexe est doté d’un parking pouvant accueillir 2000 véhicules. Une partie de l’enceinte extérieure est consacrée aux voitures de police, aux camions de pompiers, aux ambulances et autres véhicules du service d’urgence ainsi qu’aux voitures des spectateurs à mobilité réduite.

L’aire de jeu concentre toute l’attention des joueurs, des officiels, des spectateurs et des téléspectateurs. Elle a donc bénéficié d’un traitement particulier. Les dimensions de jeu ont ainsi été fixées, selon les normes de la Fifa, à une longueur de 105 m et une largeur de 68 m. Le terrain est muni d’un gazon naturel malgré les nombreuses contraintes qu’impose son entretien, surtout pour une ville à faible pluviométrie comme Marrakech. Ce choix s’explique par la nature multidisciplinaire du stade qui accueillera aussi des compétitions en athlétisme (décathlon, lancer de poids …).

A cet effet, une piste synthétique de huit couloirs est installée autour de l’aire de jeu. L’établissement dispose en outre de quatre vestiaires pour les joueurs de football et huit pour l’athlétisme. Le stade annexe sera pour sa part doté d’une aire d’athlétisme de six couloirs et d’une capacité totale de 5.000 places.

L’alimentation du stade se fait grâce à deux groupes électrogènes d’une capacité de 1250 KVA chacun. En cas de panne des deux groupes - le scénario le plus pessimiste – le stade pourra toujours se fournir en alimentation électrique à travers une source d’énergie autonome pourvue par l’ONE. Le stade est équipé de 262 projecteurs d’une puissance de 1.800 lux verticale et 2.500 horizontal. Des mesures spéciales seront prises en compte pour limiter la dispersion de la lumière et réduire la présence d’ombres sur le terrain. Cette configuration pour l’éclairage permettra « enfin » l’enregistrement en haute définition pour les transmissions TV. Même l’annexe bénéficie d’un éclairage de grande qualité (1.200 lux), une première pour le football national.
De surcroît, tout le stade est fourni en une sonorisation de qualité et en Wifi. L’infrastructure nécessaire pour le travail de télécommunication est déployée à travers un réseau sous sol. Un écran géant «dernière génération» de 84 m² surplombe l’aire de jeu et des panneaux d’affichage électronique (en LED) sont fixés à l’extérieur du terrain et près de l’air de jeu.

Du côté des médias, au-delà des classiques «studios de télévision» et «poste de commentateurs», le stade sera doté d’une «zone d’interview flash» (utilisée pour les interviews en direct immédiatement après le match) et d’une «zone mixte» prévue pour les échanges entre la presse et les joueurs. Un centre de conférence a également été aménagé avec une salle principale d’une capacité de 250 personnes, équipé d’un système de traduction en trois langues.
Pour ce qui est de la restauration, deux grandes salles sont prévues, dont une avec une vue panoramique sur l’aire de jeu. Sans oublier les 24 buvettes et snacks qui sont mises à la disposition du grand public pour les rafraîchissements rapides et les encas. Pour l’inauguration, c’est «La table du marché» qui s’occupera de la restauration et «Jamil Group» qui assurera la sécurité des visiteurs.

Pour ce qui est de l’architecture, le design est le produit d’une collaboration entre le cabinet de Saâd Benkirane ( Hôtel Sofitel Diwan à Rabat, l’Ecole royale de cavalerie à Temara, le centre d’affaire Mail Central à Hay Ryad…) et celui de l’Italien Vittorio Gregotti, connu pour ses travaux sur le stade olympique de Barcelone, le Centre culturel de Belém à Lisbonne et l’Opéra Théâtre Arcimboldi à Milan.

Source: L'économiste
Le: 02/01/2011

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر