Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
Agadir est la ville de tous les contrastes
ville d'agadirLe contraste dans l’action culturelle à Agadir est on ne peut plus criard. Pour le second pôle économique du pays, le constat dans ce domaine vital est plutôt déconcertant.

Et pourtant, ce n’est pas les compétences associatives qui manquent dans cette ville qui renferme un répertoire des plus éloquents, en terme de prestations culturelles, artistiques et, surtout théâtrales. Durant des années, des bêtises grosses comme ça ont été commises en matière d’infrastructures culturelles par les élus qui croyaient bien faire en mettant au monde des bâtisses inachevées et déformées, à l’image des complexes Mohamed Khair- Eddine et Mohamed Jamal Addora où l’on s’arrache les cheveux devant cette médiocrité ahurissante.

Aucun souci d’acoustique, de confort et de commodité n’a été pris en compte lors des réalisations entamées dans la myopie et l’ignardise aussi bien intellectuelles que civiques. Aujourd’hui, ces projets dont un argent fou est tout simplement foutu en l’air témoignent de cette sottise SORDIDE. Vient également s’aligner à cet échec cinglant le fameux conservatoire de musique qui continue à moisir dans la désuétude depuis presque une décennie sans qu’il ne voie le jour. Un budget des contribuables colossal qui s’estompe à cause d’une bavure d’appréciation des anciens élus et dont pâtissent actuellement toute une communauté jeune étincelante, avide de structures d’accueil adéquates et inspirantes.

Le théâtre de verdure conçu à l’architecture grecque ne peut non plus exaucer les besoins de toute cette jeunesse en quête d’espaces plus ramassés et fort équipés, d’autant plus que ce joyau patrimonial est délaissé, sans direction spécifique, ni programme préétabli, ni entretien régulier. Reste la salle des fêtes de la municipalité qui tient lieu d’endroit assez propice pour la tenue des spectacles. Mais, sans grande convenance, notamment, pour des représentations de théâtre dont la singularité exige un dispositif technique approprié. Heureusement; les travaux sont en cours actuellement pour rénovert et donner plus de rayonnement à cette salle. Le musée municipal, un fleuron du genre, sis au passage Ait Souss est plutôt un espace d’exposition, alors que le réaménagement de la salle de la jeunesse et sport, en dépit de l’effort qui y est fourni, reste en deçà des attentes qualitatives. L’actuel conseil communal met actuellement en place une série de maisons de quartier, pas moins de cinq sont déjà en stade opérationnel. Une initiative louable qui permet la fixation des jeunes dans leurs localités et le comble d’une demande accrue en matière de pratique créative. Cet effort déployé en parallèle d’une large opération d’aménagement paysager dans les divers points de la commune, était accompagné, il y a quelques temps, d’une démarche visant à appuyer l’action culturelle. Mais, c’est la culture qui ne cesse d’essuyer un sacré revers par de petites gens qui ne cessent de faire mordre de la poussière à cette ville, considérée par feu Mokhtar Soussi comme étant “ Souss Al Alima “, berceau et havre de la culture et l’art. Mais, ce n’est que partie remise car les chauves-souris qui aiment évoluer dans les ténèbres finiront par être aveuglés par les lumières de la culture probe et sincère.

Source: Albayane
Le: 08/10/2010

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر