Drapeau Maroc
Topbladi Maroc
toutes les actualités au Maroc
Actualité au Maroc
Festival Gnawa: Essaouira vibre aux rythmes de la transe
Festival EssaouiraLe ton a été donné par Faiz Ali Faiz et Titi Robin avec une excellente prestation qui a enchanté les inconditionnels de ce rendez-vous musical riche en émotion et en spiritualité. Grand maître du Qawwal, Faiz Ali Faiz, qui était accompagné sur scène de Titi Robin au oud avec lequel il a déjà collaboré dans plusieurs concerts, Francis Varis à l'accordéon, Ze Luis Nascimento aux percussions et Pascal Stalin à la basse, a fait voyager le public assis au sol ou en transe debout.

Faiz Ali Faiz est issu d'une famille où se sont succédés sept générations de Qawwals, chanteurs de musique traditionnelle soufie typique de l'Inde et du Pakistan. Né en 1962 à Sharaqpur, Faiz Ali commence à chanter professionnellement en 1978. La même année, il forme son propre groupe de Qawwals. Bien qu'originaire de Lahore, il pratique le style «doaba» de l'est du Pakistan. Faiz Ali a appris la musique classique auprès des grands maîtres de la musique traditionnelle pakistanaise et possède une connaissance étendue et une maîtrise incontestable de l'art du Qawwal.

L'artiste pakistanais et son groupe ont été rejoints ensuite par la confrérie des Issaoua, ordre mystico-religieux fondé à Meknès par Muhammad Ben Aïssa au 15-ème siècle.

La confrérie des Issaoua est devenue ensuite un phénomène social complexe, à la charnière du sacré et du profane et des cultures savantes et populaires. La soirée avait débuté par une prestation époustouflante du Maâlem Saïd Oughassel installé à Madrid depuis plusieurs années. Il a été rejoint par le groupe de jazz trio Horacio, Garrison, Kinsey, composé de musiciens de talent à la basse, au clavier et aux percussions, qui a épousé en harmonie la musique gnaouie.

Le concert s'est poursuivi par une fusion entre Maâlem Abdelkebir Merchane, Brahim Terkmani, Nenad Gajin, Oussama Chraïbi, Allen Hoist et Amir Ali.

La ville d'Essaouira se transforme, le temps du Festival Gnaoua et musiques du monde (24-27 juin), en véritable pépinière de fusion, de nouveauté et d'authenticité au grand bonheur de ses habitués et des mélomanes.

La fusion des danses, l'innovation de la 13e édition
La 13e édition du Festival Gnaoua et musiques du monde propose cette année des créations musicales uniques issues de nouvelles résidences entre maalems gnaoua et artistes world.

Pour que danse rime avec musique, ces chorégraphiques-fusion s'articulent autour des musiques du monde pour créer un spectacle d'un genre nouveau au festival et dévoiler au public un dialogue subtil et sans barrières linguistiques. Ainsi, le concert d'ouverture figure parmi les principales résidences d'artistes et l'un des temps forts de cette édition. Il a réuni la troupe du Sukhishvili national ballet de Georgie qui compte dix danseurs et les frères maalems Mohamed et Said Kouyou.

C'est une rencontre inédite qui a pour toile de fond les impressionnantes chorégraphies balkaniques épousant, pour la 1-ère fois, les danses ancestrales des Gnaoua. Autre résidence d'artistes mêlant chant et danse, celle qui rassemblera le maître reconnu de la fusion, Maalem Mustapha Bakbou et les douze danseurs de Step Afrika, la célèbre troupe américaine de Stepping, un art chorégraphique afro-américaine qui utilise le corps comme instrument.

La ville d'Essaouira a vécu, vendredi, une journée de transe et de partage avec plusieurs espaces dédiés à la musique d'ici et d'ailleurs qui ont transformé la cité des Alizés en scène de musique du terroir et du monde, de la transe intérieure et de la fête conviviale. La place de Bab Marrakech a offert aux mélomanes des moments mémorables à travers le concert du maalam Mahmoud Guinéa, gardien du temple et grand maître des concerts fusion. A ces côtés, Daby Touré, artiste mauritanien au répertoire teinté de plusieurs influences.

Avec ces fusions, le Festival a ouvert à la musique gnaouie de nouveaux horizons en lui offrant l'occasion de fusionner avec les musiques de tous les genres et de toutes les contrées du monde.

Le Festival Gnaoua et musiques du monde est organisé du 24 au 27 juin sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI.

Source: MAP
Le: 26/06/2010

Articles récents
Topbladi.com®2015
Contactez-nous pour des infos, publicité, demandes, un problème sur le site, partenariats...

Nos Partenaires: jeux gratuits | Live Tv | Films arabes | Tv en direct | Aflamedia.com | Jeux en ligne | اخبار مصر